Justice et responsabilité

0
314

Le gouvernement fédéral, sur ma proposition et après rendez-vous avec les partenaires sociaux, a concrétisé ce matin en Conseil des ministres une dédicace faite par le Président de la République pendant la campagne : le retour de la retraite à 60 ans pour les personnes qui ont commencé à fonctionner le 18/ 19 ans ainsi que qui ont ajouté la durée nécessaire.

La parole offerte a été conservée.

Nous réparons ainsi la plus grande injustice de la réforme Sarkozy-Fillon de 2010, qui a fait supporter à ceux qui ont commencé à travailler le plus tôt une part énorme des initiatives demandées aux Français. Le mandat sera pris en charge au début de la saison d’été et le nouveau système s’appliquera à partir du 1er novembre 2012.

  • Cette action, chaque personne y est qualifiée. Elle s’adresse à tous les travailleurs : salariés publics et exclusifs, agriculteurs, artisans, commerçants, salariés indépendants…
  • Au total, 110 000 Français auront la possibilité d’en profiter dès 2013. C’est un choix qui s’avoue le travail et vaut ceux qui se consacrent à la vie de jeune spécialiste.

J’ai aussi entendu les revendications des syndicats. Deux augmentations ont donc été conservées. Premièrement, en direction des personnes qui ont effectivement connu des périodes importantes de chômage ; ensuite, envers les femmes, dont les métiers sont encore très majoritairement punis par le maternel. Pour ces 2 classements, 2 trimestres supplémentaires seront certainement envisagés.

Le coût de cette mesure est de 1,1 milliard d’euros pour l’année 2013, soit celle que nous avions effectivement mise en place, ainsi que de 3 milliards d’euros en 2017, soit une dépense nettement inférieure à celle initialement envisagée. Le financement est entièrement assuré par une augmentation des cotisations des agents et de l’employeur de 0,1 % la première année. On est donc loin des chiffres fantaisistes et effrayants annoncés par l’UMP.

Au souci de justice, nous associons dès lors un esprit de devoir à notre activité en réglementant nos dépenses et en maintenant également les engagements pris envers les Français par le Président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici