Justice et responsabilité

Le gouvernement, sur ma proposition et après consultation des partenaires sociaux, a concrétisé ce matin au Conseil des ministres un engagement pris par le président de la République pendant la campagne : le retour de la retraite à 60 ans pour les personnes qui ont commencé à travailler à 18/19 ans et qui ont cotisé la durée requise. La parole donnée a été tenue.

Nous réparons ainsi la plus grave injustice de la réforme Sarkozy-Fillon de 2010, qui faisait porter sur ceux ayant commencé à travailler le plus tôt une grande partie des efforts demandés aux Français. Le décret sera adopté au début de l’été et le nouveau dispositif s’appliquera dès le 1er novembre 2012.

Cette mesure, chacun y a droit. Elle s’adresse à l’ensemble des travailleurs : salariés du public comme du privé, agriculteurs, artisans, commerçants, travailleurs indépendants… Au total, 110 000 Français pourront en bénéficier dès 2013. C’est une décision qui vient reconnaître le travail et valorise ceux qui se sont engagés dans la vie professionnelle jeunes.

J’ai par ailleurs entendu les demandes des organisations syndicales. Deux élargissements ont donc été retenus. D’abord, en direction des personnes qui ont connu des périodes de chômage importantes ; ensuite, en direction des femmes, dont les carrières sont encore très largement pénalisées par les maternités. Pour ces deux catégories, ce sont deux trimestres supplémentaires qui seront pris en compte.

Le coût de cette mesure est de 1,1 milliard € pour l’année 2013, soit celui que nous avions annoncé, et de 3 milliards € en 2017, soit un coût nettement inférieur à celui initialement envisagé. Le financement est totalement assuré par une hausse des cotisations salariales et patronales de 0,1% la première année. Nous sommes donc loin des chiffres fantaisistes et destinés à faire peur annoncés par l’UMP.

A la volonté de justice, nous ajoutons donc l’esprit de responsabilité à notre action en maîtrisant nos dépenses et en tenant les engagements pris devant les Français par le président de la République.